Gastro-entérite : une épidémie en devenir

La gastro-entérite c’est quoi ?


C’est une inflammation, résultant d’une infection du système digestif qui se traduit par des nausées, des vomissements, de la diarrhée et des douleurs abdominales. Elle est due à des microbes, en général, dont l’origine sont des bactéries ou des virus.

Notez que dans les pays tropicaux, certaines amibes peuvent aussi la provoquer. La gastro-entérite peut prendre une allure épidémique, ses symptômes arrivent rapidement et sa durée habituelle est courte de 2 à 5 jours. Elle n’est dangereuse que pour les très jeunes enfants.

Les symptômes de la gastro-entérite


Les symptômes sont des maux de tête, des nausées, des vomissements, de la diarrhée, des douleurs abdominales, de la fatigue avec un peu de fièvre.

Ces signes n’apparaissent pas nécessairement tous ensemble et il existe, par exemple des gastro-entérites sans fièvre, d’autres sans vomissement et d’autres avec les deux.

Surveillance Diarrhée aiguëEntre le moment de l’infection et les premiers signes, il ne s’écoule que quelques heures : d’une heure à 24 heures. Attention ! Une personne atteinte peut rester contagieuse jusqu’à 3 jours après guérison complète.

Suivez le bulletin hebdomadaire du Réseau Sentinelles chargé de surveiller l’évolution des maladies saisonnières.

« Une augmentation de l’activité des diarrhées aigües, avec un taux d’incidence dépassant le seuil épidémique » signale un bulletin du 26 octobre 2016.

Les causes  de la gastro-entérite


En effet, les causes peuvent être multiples, comme précisées plus haut, virales et alors dans nos pays, on parle d’infection épidémique hivernale et le nombre de personnes malades se compte alors en millions en Europe, aux États-Unis et au Canada.

Les genres de virus susceptibles de la causer sont les rotavirus essentiellement pour les enfants, les norovirus pour les adultes dont le plus connu est le virus de Norwalk (nom d’une ville des États-Unis) où il a été détecté la première fois.

D’autres causes sont possibles, d’origine bactérienne comme les Salmonelles, le Campylobacter, le Shigella, Escherichia Coli, Vibriobacter, Yersinia et le Clostridium difficile. On estime qu’une gastro-entérite sur cinq environ, est d’origine alimentaire bactérienne notamment par des produits mal conservés ou mal stérilisés. Parmi ces cas d’origine bactérienne, on compte la diarrhée du voyageur, due à des bactéries chez la moitié des touristes qui se rendent en Asie, en Afrique (sauf l’Afrique du Sud), en Amérique du Sud et Centrale. Causée par de l’eau souillée ou par des aliments contaminés, elle se manifeste de 4 à 14 jours après le retour et dure généralement de 2 à 5 jours. Le germe le plus souvent rencontré dans ce cas est l’E. Coli, puis la Salmonelle, etc. Certains parasites comme les Amibes, le Giardia et le Cryptosporidium sont plus difficiles à soigner car rares dans nos régions.

Les dangers et les séquelles  de la gastro-entérite


La gastro-entérite provoque une déshydratation qui est grave chez le bébé et le jeune enfant par la perte de poids qu’elle engendre. Il faut appeler le pédiatre pour soigner les bébés de 0 à 6 mois car la perte de poids peut être mortelle si elle dure. La réhydratation est nécessaire et des solutions sont en vente en pharmacie. Dans les cas de gastro-entérites bactériennes, le risque dû aux toxines de ces germes ne doit pas être négligé et les soins doivent en tenir compte. Une prise de probiotiques réduirait la durée et l’intensité des symptômes.

Les personnes à risques

  • ­Les jeunes enfants de 6 mois à 3 ans car leur système immunitaire est encore immature, surtout ceux qui fréquentent les crèches.
  • Les personnes âgées, particulièrement celles vivant en institutions, parce qu’en vieillissant leurs défenses naturelles contre les maladies s’affaiblissent avec l’âge.
  • Les personnes au système immunitaire faible : souffrant de maladies ou traités par des immunosuppresseurs (cas des patients greffés), personnes soignées par la cortisone, certains antiarthritiques.
  • Personnes vivant en milieu clos.

En général, il n’y a pas de séquelles à part dans le cas de « gastro » d’origine parasitaire où le soin est long et difficile et dans le cas des personnes au système immunitaire déprimé quelle qu’en soit la cause.

La prévention de la gastro-entérite


Il faut éviter les aliments insuffisamment cuits. Aussi, il est conseillé d’acheter des produits laitiers pasteurisés, de vérifier la température de son réfrigérateur, et pratiquer les règles d’hygiène notamment comme se laver les mains souvent avec un savon bactéricide en cas de soupçon d’épidémie de gastro-entérite. Pour les jeunes enfants, il existe un vaccin contre la gastro-entérite causé par le rotavirus depuis 2006.

« Se laver les mains, un geste simple, mais primordial » souligne à plusieurs reprises le docteur Roger Bolliet pour France 3 / France TV Info le 19/10/16.

Les conseils de Génius Santé



Curcuma et digestion
Le curcuma est l’une des plantes de la médecine ayurvédique (médecine traditionnelle de l’Inde), de même que dans les médecines traditionnelles de la Chine, du Japon, de la Thaïlande et de l’Indonésie. Entre autre utilisé pour stimuler la digestion parce qu’il augmente la sécrétion biliaire.

Les soins naturels

Se réhydrater, prendre des probiotiques à base de lactobacillus et de saccharomyces boulardii, les graines de lin moulues puis trempées dans de l’eau tiède sont très utiles car elles forment une couche protectrice sur les muqueuses de l’estomac et des intestins.

Prenez de la vitamine C qui augmente votre immunité. Les intestins doivent être peu sollicités. Un repos intestinal est obligatoire ! La gastro-entérite vous donne des nausées et des frissons. Les toilettes sont sollicitées très fréquemment.

Fritures, Crudités, Viandes rouges, Viandes Blanches, poivre, piments et autres épices irritent les intestins. Les pâtisseries et sucreries sont également très irritantes. Les produits à base de lait, desserts lactés et les graisses augmentent la rapidité par laquelle l’élimination des déchets se fera. Il faut donc les supprimer de son alimentation pendant quelques jours même après guérison.  Si vous êtes infecté par la gastro, et que suite à votre rétablissement vous avez une envie de lait, pensez au lait végétal. Il existe des laits végétaux plus faciles à digérer et potentiellement sains comme le lait d’amande (propriétés prébiotiques).

Les prébiotiques sont des fibres végétales. Leur particularité est d’être à la source des « probiotiques », ces bactéries de la flore intestinale indispensables à la vie. Notre organisme ne peut pas entretenir une bonne flore intestinale, riche de ces fameuses « bactéries probiotiques », sans une bonne alimentation riche en « fibres prébiotiques ». Dr Henri Joyeux, « Prébiotiques et probiotiques : des merveilles de la nature ».

Préférez des plats à base de riz contenant suffisamment d’amidon cuit à l’eau, purée de carottes, compote de banane, purée de pommes cuites, purée de patates douces etc. Restez au plus près des aliments le plus naturels possible et cuits à l’eau ou à la vapeur.

Préférez des petites portions toute la journée. Pour éviter la déshydratation, il faut boire de l’eau par petite quantité. Enfin, certaines plantes peuvent apaiser les troubles digestifs :

  • La reine-des-prés : Agit efficacement contre les vomissements et la diarrhée,
  • Le thym et la lavande ont une action antibactérienne
  • Le romarin : très utile pour agir contre les vomissements.
  • L’angélique : est un antispasmodique,
  • Le curcuma en gélules est un antibactérien reconnu et apaise l’inflammation intestinale tout en aidant à la digestion d’un système déjà fragilisé. C’est une racine aux propriétés médicales par excellence. La curcumine à un effet bactériostatique sur le staphylocoque aureus à la dose de 4G/jour soit huit gélules/jour, titrées à 500mg de curcumine. Et sur les Escherichia Coli à la dose de 10g/jour soit 20 gélules/jour, titrées à 500 mg de curcumine. Voir l’étude scientifique intitulée « Antibacterial Effect of Curcuma longa (Turmeric) Against Staphylococcus aureus and Escherichia coli. » via  https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26329948

Les remèdes homéopathiques sont également utiles, comme Nux vomica 4 CH, indiqué contre les nausées et les vomissements et China rubra 4 CH : ce remède est très efficace pour stopper la diarrhée. Il est conseillé de consulter votre médecin sur le traitement à suivre.

Les soins médicaux

Pour les « gastros » bactériens persistants notamment en cas de fièvre importante, les antibiotiques sont parfois nécessaires et alors il devient indispensable de consulter son médecin.

© Génius Santé / Paul Merametdjian


Liens utiles

Laisser votre commentaire sur le blog santé geniussante.com

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s