Chirurgie esthétique et réparatrice : généralités et définitions

La chirurgie esthétique est une pratique de plus en plus répandue en France et dans le monde.

Grâce aux prouesses de la recherche et des nouvelles technologies, que ce soit à la suite d’une opération, un accident  ou une maladie, la chirurgie esthétique et réparatrice peut s’avérer indispensable pour des patients.

Pour d’autres (et quel que soit l’âge), la chirurgie esthétique est uniquement un moyen de ralentir les effets du vieillissement, ou un effet de mode. Là où les cosmétiques ne satisfont pas, la chirurgie esthétique est parfois employée à tort, motivée par les prix attractifs de nombreuses cliniques de chirurgie esthétique low-cost qui se développent à l’étranger.

Chirurgie esthétique ou réparatrice du visage

Qu’est-ce que la chirurgie esthétique et réparatrice ?


Regroupée en deux disciplines au niveau du remboursement des prises en charge, la chirurgie esthétique et réparatrice correspond à deux catégories distinctes dont les prises en charge au niveau de l’Assurance maladie sont différentes.

La chirurgie reconstructrice bénéficie en partie d’une prise en charge à l’inverse de la chirurgie esthétique qui est totalement aux frais du patient.

Bien que nombreuses personnes passent par la case chirurgie esthétique au cours de leur vie, pour se faire injecter du Botox® dans les rides, se faire poser des prothèses mammaires ou se faire refaire le nez, le sujet reste souvent tabou.

Dans le cas où vous souhaiteriez pratiquer une intervention de chirurgie esthétique, n’oubliez jamais que ce type de prise en charge, même si chacun est libre de modifier son corps, n’est pas à prendre à la légère.

Les rides font partie de la vie.  Si vous prenez soin de vous au quotidien, avec un régime alimentaire constitué d’une bonne alimentation (fruits, légumes, super-aliments,…) et de l’activité physique régulière, vous avez déjà les bases pour ralentir certains méfaits du vieillissement.

Dans tous les cas, un acte de chirurgie esthétique ne devrait pas se faire sans prendre le recul nécessaire pour éviter l’irréparable.

Demande de consultation et fonctionnement psychosocial
« Les actes chirurgicaux qui ont pour finalité explicite la modification de l’apparence corporelle d’une personne, à sa demande, sans visée thérapeutique ou reconstructrice relèvent de la chirurgie esthétique ». HAS http://www.has-sante.fr

Demande de consultation et fonctionnement psychosocial


« L’augmentation incessante du nombre de consultants nous amène à nous interroger sur le choix de ces patients et sur les conséquences psychologiques de leurs démarches et des actes chirurgicaux.

Des recherches internationales mentionnent l’existence de facteurs psychologiques divers : qualité de vie, éléments dysmorphophobiques, traits de personnalité… L’examen de la revue de la littérature nous conduit à nous interroger sur leur pertinence et sur leurs capacités explicatives de la démarche de consulter un chirurgien plasticien.

On constate que la prise de décision de consultation s’inscrit dans un processus psychique où intervient la qualité de fonctionnement psychosocial et les traits de personnalité.

Lorsqu’un patient consulte un chirurgien plasticien, sa demande peut être de deux ordres : une chirurgie reconstructrice ou une chirurgie esthétique. Alors que le premier type d’intervention est sollicité par des patients qui ont vécu un traumatisme physique et souhaitent retrouver leur corps d’antan (ablation du sein suite à un cancer, mauvaise cicatrisation du nez suite à une fracture…), le deuxième type vise une opération sur un corps sain, sans lésion, en vue d’un embellissement de son apparence physique. C’est précisément sur ce dernier que porte notre interrogation.

Cette distinction n’est que rarement établie dans les échantillons de recherche, en dépit d’une différenciation de la causalité de leur demande. Alors que certains chirurgiens considèrent que la reconstruction et l’esthétique se réfèrent à une seule et même demande, embellir son corps, d’autres opèrent une distinction entre des patients souhaitant rentrer dans la norme et ceux qui y sont, mais désirent s’améliorer. ».

Exemples de prises en charge


  • Chirurgie de rajeunissement du visage et du cou
  • La blépharoplastie (chirurgie esthétique des paupières)
  • La rhinoplastie (chirurgie esthétique ou réparatrice du nez)
  • Le Peeling Phénol
  • Le plasma riche en plaquettes (PRP)

Sondage sur les traitements de médecine et de chirurgie esthétique

 

© Génius Santé / J.B


Sources

Laisser votre commentaire sur le blog santé geniussante.com

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s